Campagne en cours

 

 

photo campagne_v2

 

Des Fermes, pas des Firmes !

Agriculteurs français et développement international (Afdi) lance une pétition en ligne pour que l’agriculture familiale soit une priorité de l’Aide publique au développement française. A deux mois des élections législatives françaises, Afdi engage une campagne auprès des candidats à la députation et propose 8 mesures pour leur rappeler que l’agriculture familiale doit rester une priorité de l’Aide Publique au Développement (APD) française. Plus qu’un simple appel, cette campagne informe concrètement sur la place de cette agriculture dans les pays en développement (PED).

L’agriculture familiale est un pilier mondial de l’emploi. En employant 40% de la population active mondiale, cette agriculture permet de lutter contre le chômage, l’exode rural et l’émigration économique. Pourtant le volume d’aide qui lui est consacré est faible. En 2015, le montant de l’APD mondiale était de 192 milliards de dollars. Seulement 9 milliards ont été consacrés à l’agriculture, soit environ 4,5 %. Par ailleurs, deux tiers des personnes malnutries dans le monde sont des agriculteurs. Paradoxalement, leur pauvreté les empêche d’avoir accès à une alimentation suffisante pour nourrir leur famille. Confrontés à des cours des produits agricoles volatiles, ils peinent à dégager des revenus décents.

Aujourd’hui, il est essentiel que les candidats aux élections législatives – qui votent le montant et la nature de l’APD via le projet de Loi de finances – entendent les paysans des PED pour prendre des décisions justes. Dans cet objectif, Afdi, qui donne la parole aux paysans africains depuis plus de 40 ans, propose aux futurs députés 8 mesures pour que l’agriculture familiale devienne une priorité de l’APD française, à l’image des principes qui guident la politique agricole française et européenne. Elle leur propose également de rencontrer, dans leur circonscription, des agriculteurs africains. Ainsi, du 17 au 20 mai, Abla Yaovi, agricultrice togolaise et présidente d’un groupement de femmes transformatrices sera accompagnée de professionnels de l’agriculture français engagés au sein d’Afdi BFC lors de rendez-vous avec les futurs députés de Bourgogne Franche-Comté. Ils leur parleront de leur réalité, de ce qu’ils vivent au quotidien et de leurs aspirations.

Présentation de Abla Yaovi:

 Abla Yaovi

Abla Yaovi est togolaise, et présidente de l’Union des agriculteurs de la région des Plateaux (UARP), organisation paysanne de 3000 producteurs. Elle est à la tête d’un groupement de  femmes transformatrices de soja. « A cette place, tu es appelée à répondre aux réclamations, aux demandes de chacun. C’est une tâche lourde avec de multiples rencontres à organiser, des décisions à prendre, une gestion financière à assurer. C’est une mission prenante et formatrice. »

L’agriculture familiale en chiffres

1/3 de la population mondiale dépend de l’agriculture familiale pour vivre.

40% de la population active mondiale pratique l’agriculture familiale (50% en Afrique, 5% en Europe).

63% des terres agricoles dans le monde sont exploitées par l’agriculture familiale (62% en Afrique, 68% en Europe).

• On compte 500 millions d’exploitations agricoles familiales à l’échelle internationale.

84% des exploitations familiales font moins de 2 Ha.

• L’agriculture familiale produit 60% de la nourriture consommée dans le monde (80% dans les PED)

Soutenez cette campagne en signant la pétition en ligne rappelant les 8 propositions d’Afdi pour une Aide publique au développement française en faveur de l’agriculture familiale. RDV ici !

Télécharger ici le communiqué de presse de la campagne

©Paysans d’Avenir – Laure-Line Rogerieux




Archeauxinnovateurs |
Ftverwo |
UPAC FOR WELFARE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ms91360
| Associationzacdesmarines
| Association syndicale "...