Réunion Annuelle d’Afdi section Doubs

3032017

TdCN_3.3.17_Réunion Afdi 25

Article paru dans l’édition du 3 mars de Terres de chez nous




Retour sur la mission au Cameroun de Christian Morel

6072015

Article paru sur le site internet de la commune de Saône

Il est 6 heures nous sommes le 15 janvier 2015 et je suis en route pour Yaoundé, la capitale du Cameroun ou je vais retrouver mes amis : Alexis, Rosette, Gérardine et David.

 C’est le début d’une grande aventure car  l’Afrique reste toujours exaltante, surprenante…

 Je me suis rendu pour la première fois au Cameroun  il y a 5 ans avec deux autres exploitants du Doubs mais cette fois ci je pars seul ; je retrouverai  sur place dans quelques heures  Vinciane une jeune ingénieure recrutée par Afdi (agriculteurs Français développement international) qui a en charge plus précisément la partie administrative de nos dossiers…

 Le Cameroun, situé au niveau de l’équateur, riche d’une agriculture luxuriante mais désorganisée souffre d’un déficit de moyen de transport et de logistique.

 On y trouve aussi du pétrole, des minerais, des forêts et  le premier port économique de l’Afrique centrale DOUALA au bord de l’océan.

Afdi n’est pas une ONG bayeur de fonds mais une organisation de responsables agricoles qui cherche à créer de l’échange de connaissances entre les agriculteurs Français et les pays en voie de développement.

 Les agriculteurs Camerounais sont entre autre des producteurs de cacao, ils cultivent entre 2 et 10 ha chacun dans le sud du pays et j’ai pour mission de les aider car l’Etat leur demande de regrouper leurs organisations professionnelles en coopératives.

 La coopération ça me parle car j’ai depuis 30 ans des responsabilités au sein du groupe Terre comtoise et j’ai grand plaisir à mettre à profit mon expérience: « je suis à leur côté pour les appuyer dans leurs démarches collectives »

 Durant ces deux semaines nous allons alterner des visites dans la brousse et des rendez-vous au ministère ; le but étant de bien comprendre le fonctionnement de l’économie Camerounaise et le désir des agriculteurs.

 En cinq ans j’ai vu de nettes améliorations (création de pépinière, magasins) et une production de fèves de bien meilleure qualité.

Je pense que cette augmentation de qualité va leur permettre d’accéder à l’export ; des contacts ont d’ailleurs été établit avec la société Française Valrhona. Cette chocolaterie basée dans la Drôme cherche à diversifier ses sources de cacao pour fournir les meilleurs chefs et artisans.

 J’espère que tous ces efforts permettront aux producteurs de cacao d’accéder au crédit pour financer des moyens de production car le développement de l’agriculture permet aussi de  maintenir la vie dans les campagnes, d’éviter l’exode rural vers un eldorado éphémère.

Christian Morel

IF

 




Mission Sud Nord dans le Doubs

6022015

Article paru dans Terres de Chez Nous du 31 janvier 2015 sur les missions Sud Nord de novembre dans le Doubs

2015.01-31_TcN_MissionSN_Nov




La production de cacao au cœur des enjeux du développement agricole international

19052014

Comme l’illustre cette étude infographique réalisée par le journal The Guardian, la production du cacao est à la base de nombreux échanges commerciaux. Les plantations cacaoyères, à 95% familiales  font vivre près de 50 millions de personnes à travers le monde :

The world of chocolate map

 

sources: World Cocoa Foundation, The Guardian




Agriculteur familial : un métier d’avenir au Cameroun (AFD)

2052014

Témoignages d’agriculteurs familiaux au Cameroun, recueillis par l’Agence Française de Développement :







Archeauxinnovateurs |
Ftverwo |
UPAC FOR WELFARE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ms91360
| Associationzacdesmarines
| Association syndicale "...